Combattre le stress avec la naturopathie

Nous vivons une période toute particulière tant par son ampleur mondiale que par son inconnue. Nous n’avons aucun modèle auquel nous référer. Cela aggrave d’autant plus la quantité de stress à laquelle nous sommes exposés. Cependant la naturopathie peut vous aider.

Nous entendons parler de stress, de détresse, mais quand est-il réellement au niveau de notre corps ? Comment gère-t-il tout cela ?

Il est impossible d’éliminer totalement les situations de stress de notre vie. Il faut différencier les « stress normaux » et par conséquent utiles, des stress de détresse et donc nocifs.

En effet, chaque jour, de nombreux agents viennent perturber notre organisme : le froid, le chaud, une bactérie dans notre organisme, une opération chirurgicale, un choc émotionnel.  Chaque personne perçoit différemment ces facteurs. Une situation peut être agréable pour quelqu’un et vécue comme un traumatisme pour un autre. Lorsque notre organisme arrive à maîtriser et à équilibrer nos défenses, tout va bien. L’homéostasie (l’équilibre) est respectée.

Les phases du stress

On peut classer ces réactions au stress en 3 phases :

  • la réaction d’alarme
  • le stade de la résistance
  • le stade de l’épuisement

La réaction d’alarme

surrénales stres et naturopathie

La réaction d’alarme est déclenchée par des signaux envoyés par l’hypothalamus à certains centres nerveux situés dans les glandes surrénales (médulla surrénale). Les surrénales sont de petites glandes situées au-dessus des reins. La médulla surrénale libère de l’adrénaline et de la noradrénaline. Cela met notre corps en « fonction alarme ». Ainsi, il va produire une augmentation du glucose dans le sang, de l’oxygène, une rétention d’eau qui permet une augmentation de la pression artérielle. Tout ceci nous permet de fuir, d’avoir l’énergie pour combattre. Cette situation est de courte durée.

Le stade de la résistance

Cette phase dure plus longtemps et est beaucoup plus complexe. L’hypothalamus libère différentes hormones. Pour simplifier, ces hormones augmentent la production de cortisol et stimulent la production d’hormones de croissance et de TSH. La TSH ou thyritrophine est une hormone qui stimule la synthèse et la sécrétion des hormones fabriquées par la glande thyroïde.

Ainsi, il s’en suite une augmentation de la production d’énergie. Notre organisme va alors dégrader plus de protéines, de triglycérides, plus d’acides gras, de glucose. Une augmentation de la glycémie dans le sang et une augmentation de la pression artérielle ont également lieu. Ces mécanismes permettent à notre corps de lutter dans le temps contre ce ou ces facteurs de stress. Finalement, on comprend que si tous ces facteurs durent trop longtemps, notre organisme va finir par s’épuiser et donc la lutte va se conclure par un échec.

Le stade d’épuisement 

stress et naturopathie

Si les ressources de l’organisme baissent et qu’elles ne suffisent plus pour soutenir la phase de résistance, notre organisme va s’épuiser. Par conséquent, une exposition prolongée à une concentration élevée de cortisol et des autres hormones est néfaste. Cela entraîne une fonte de la masse musculaire, une diminution des fonctions immunitaires, une fatigue du pancréas (c’est lui qui fabrique l’insuline), une ulcération de système digestif…

Le stress et la maladie : ce que la naturopathie peut vous apporter

Nous venons de voir que notre organisme subit des dommages importants quand il est soumis à des situations de stress répété et intensif.

En fonction de chaque constitution et de chaque tempérament, l’individu réagit différemment. Pour certaines personnes, les réactions sont rapides. Pour d’autres elles vont être plus sournoises. Elles sont différées dans le temps et donc plus difficiles à cerner et à traiter, ce qui va affaiblir notre système immunitaire. En conséquence, un stress chronique ouvre la porte à de nombreuses pathologies.

Les conséquences du stress sur l’organisme

Les maladies engendrées par le stress sont multiples. Les personnes ayant une fragilité du système gastro intestinal vont être affectées par des gastrites, maladies du colon irritable. Ces pathologies entraînent des allergies alimentaires, des alternances de constipations et de diarrhées, des ulcères d’estomac.

rhumatisme et naturopathie

Les sujets sensibles aux problèmes articulaires vont développer des rhumatismes précoces, des douleurs articulaires multiples, de la polyarthrite rhumatoïde…

Pour d’autres personnes, ces situations de stress vont occasionner une telle anxiété que celle-ci va se transformer en déprime et en dépression et dans les cas les plus graves conduire certains sujets au suicide.

Il est certain que toutes les personnes stressées courent des risques de maladie chronique et de décès prématuré.

Les solutions proposées par la naturopathie

La première des choses est d’accepter la situation et d’avoir de la bienveillance à notre égard. Nous n’avons aucun jugement à porter à notre personne et surtout aucune raison de nous accabler.

salade d'été régime crétois

Ensuite il est très important de réorienter notre alimentation. En effet, ces situations de stress (nous l’avons vu plus haut) épuisent notre organisme. Nous devons répondre par une alimentation plus riche en nutriments, en vitamines, en oligo-éléments…

Quelques conseils de naturopathe

Voici quelques solutions naturelles qu’un naturopathe pourra vous conseiller. Les indications données ici sont volontairement très vagues car je vous déconseille vivement de les utiliser sans un avis expert. Même si ce sont des extraits de plantes, chaque plante, chaque huile essentielle a ses particularités. Elle ne peut être donnée à n’importe quelle personne et n’importe comment. Par exemple, le millepertuis ne doit pas être associé à un autre médicament (pilule comprise) parce qu’il en inhibe l’action.

pavot de Californie et naturopathie

Le pavot de Californie est très utile pour les réveils nocturnes et pour apaiser le système nerveux central.

Le Millepertuis est un anti dépresseur et un anxiolytique puissant.

La valériane améliore la qualité du sommeil, elle est myorelaxante (relaxe les muscles) et antispasmodique.

En gemmothérapie (l’utilisation des bourgeons), le figuier agit sur l’axe de l’hypothalamus et des surrénales. En quelque sorte, c’est l’axe qui régule et contrôle la réaction au stress dans la production de cortisol. Donc pour résumer, le figuier apaise l’organisme et évite une sur-enchère du stress dans notre corps.

Vous souhaitez modifier votre alimentation pour aider votre organisme à lutter contre le stress ?

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.