Voilà quelques explications qui nous espérons vous serviront essentiellement à ne pas être malade. Une alimentation saine et équilibrée, anti inflammatoire comme nous vous le proposons est la base du bon fonctionnement de notre organisme. Cela lui permet de pouvoir mieux lutter contre la gastro entérite.

Durant nos automnes très doux, les bactéries se multiplient et attaquent dès que le froid arrive. Ce phénomène est accentué par les lieux d’habitation sur-chauffés, mal aérés. Alors comment lutter contre la gastro entérite ?

En premier, un petit peu de prévention très simple

Les mains sont le premier véhicule de transfert. Alors pensez à vous laver les mains avec du savon et de l’eau chaude (ou un gel antibactérien si vous ne pouvez pas vous laver les mains) plusieurs fois par jour. Les barres de métro, de bus, de tram sont des nids à microbes, les claviers des ordinateurs, les téléphones portables, les digicodes…

Évitez de toucher vos muqueuses (elles sont très perméables aux bactéries) avec des mains douteuses.

En période de fortes épidémies, abstenez vous de faire la bise à tout le monde autour de vous…

Quand vous toussez, pensez à mettre le pli du coude devant la bouche afin de réduire le risque de propagation de vos microbes.

Utilisez des mouchoirs jetables (même si ce n’est pas très écologique) plutôt que des mouchoirs en tissu.

Besoin d’aide?

Soignez votre flore intestinale avec l’alimentation anti inflammatoire

En ayant un bon microbiote, votre organisme pourra lutter plus facilement contre la gastro entérite. Voici quelques astuces simples à mettre en place :

Consommer des probiotiques, levures et bactéries aide à entretenir la flore intestinale. Tous les produits fermentés, choucroute crue, Kéfir, Kombucha, yaourt de brebis et de chèvre, jus de grenade sont aussi vos meilleurs alliés.

La propolis en spray, en gouttes à diluer dans de l’eau chaude ou à mâcher est un excellent stimulant du système immunitaire.

Soutenez votre organisme en lui apportant des vitamines : n’hésitez pas à joindre notre conseillère

De plus, la vitamine C est indispensable au renforcement des défenses de l’organisme. Pensez à consommer des agrumes, du chou, du brocoli, de l’argouse… à vous supplémenter si besoin (dose de 500mg à 1g par jour sans dépasser 500mg par prise pour minimiser son élimination). Souvenez-vous que la vitamine C n’est pas stockée dans l’organisme et qu’il faut un apport journalier

La vitamine D permet également de lutter contre les infections et renforce le système immunitaire. Il est souvent nécessaire de supplémenter en période hivernale car notre exposition au soleil est insuffisante. La dose idéale est de 10 à 25 µg pour les adultes.

Garder une alimentation riche en fruits, légumes, anti inflammatoire comme vous le faites en suivant nos recettes.

N’oubliez pas de faire de l’exercice physique régulièrement.

Et enfin détendez-vous en pratiquant la cohérence cardiaque régulièrement (respirations longues et ralenties). Cela permet de ralentir la fréquence cardiaque et évite le passage des bactéries directement dans la gorge (grâce aux poils contenus dans le nez).

Comment vous soigner en cas de contamination ?

La première des choses à faire est d’interrompre l’alimentation normale (généralement, cela se fait naturellement) et de s’hydrater. Les personnes âgées, les enfants et les nourrissons sont beaucoup plus fragiles et exposés à la déshydratation.

Lorsque l’on perd beaucoup d’eau par les vomissements et la diarrhée, nous perdons également beaucoup de minéraux, sodium, potassium, calcium, magnésium. Il faut donc les remplacer en buvant de l’eau mais pas que.

La boisson la plus simple est de l’eau sucrée et salée : ajouter 6 cuillères à café de sucre et 2 cuillères à café de sel dans 1 litre d’eau stérile. Vous pouvez également boire de l’eau de riz. Il suffit de faire cuire du riz complet 30 minutes dans de l’eau très légèrement salée, de passer et de boire l’eau.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’alimentation anti-inflammatoire basée sur le régime Crétois ou Okinawa ?

Booster son organisme

Dès que les vomissements et les diarrhées diminuent, vous pouvez régénérer votre flore intestinale en consommant des mucilages :

  • graines de lin broyées et mise à tremper pendant 30 minutes, environ 10g pour 150ml d’eau, filtrer et boire le liquide.
  • du psyllium à boire 4 fois par jour. 5g dans un grand verre d’eau

Voici également un mélange d’huiles essentielles pour stimuler vos intestins :

Diluer dans une cuillère à café d’huile d’olive et de miel 1 goutte d’huile essentielle de :

  • cannelle feuille ou écorce
  • tea-tree
  • palmarosa
  • estragon

Vous pouvez aussi utiliser de la levure de bière 2 à 4 gélules/jour en fonction de la concentration

Quelques aliments à éviter
  • les aliments riches
  • les produits laitiers
  • les légumes et fruits crus
  • les fibres irritantes
  • les plats épicés
  • les plats à base de gluten, mais ça vous l’avez déjà adopté si vous nous suivez!!

En cas d’infections virales, vous pouvez également utiliser du sirop de sureau.

Vous souhaitez améliorer votre bien-être grâce à une alimentation anti-inflammatoire basée sur le régime Crétois ou Okinawa ?