Le crudivorisme et l’alimentation anti inflammatoire

Le crudivorisme a été développé par Bircher Benner dans les années 1930 et repris par le docteur Schnitzer en Allemagne.

Ce régime consiste en la consommation exclusive de produits crus : fruits, légumes, oléagineux, œufs, certains fromages, graines germées, en supprimant les viandes, les farines et les légumineuses.

Les avantages du crudivorisme

Ce mode d’alimentation présente de nombreux avantages. En premier lieu, ce régime supprime les cuissons, ce qui permet de conserver les vitamines. On estime en effet que la cuisson supprime :

  • de 40°C à 75°C : disparition des enzymes
  • de 60°C à 76°C : disparition de la vitamine C
  • 95°C : disparition de certaines vitamines du groupe B
  • 100°C : précipitation des minéraux et des oligoéléments
  • au-delà de 110°C : oxydation des vitamines liposolubles (A, D, E, K)
le crudivorisme : pizza sans cuisson

A condition de bien mastiquer, cette forme d’alimentation est un bon moyen de désintoxication. Cela permet une très grande disponibilité des vitamines et des minéraux, mais aussi des enzymes qui jouent un rôle prépondérant dans de nombreuses réactions chimiques de l’organisme. Ce dernier digère mieux et assimile mieux. De plus, le crudivorisme incite à consommer plus de fruits et légumes qui sont alcalinisants, ce qui correspond tout à fait aux principes de l’alimentation anti-inflammatoire.

En fonction des facultés digestives de chacun, vous pouvez choisir différemment les crudités. En effet, le tube digestif humain digère plus facilement les crudités dites tendres. Par exemple : salade, concombre, courgette. Tandis que les carottes, les choux, les betteraves, les navets sont des crudités semi-dures et seront moins facilement digérables par certaines personnes Il est important également d’adapter la forme des crudités à la dentition. Par exemple et tout simplement en les râpant ou en les hachant, notamment pour les personnes âgées.

La leucocyte digestive

Lorsque l’on mange des aliments cuits, notre système immunitaire réagit comme si ces aliments étaient des toxines. Il estime que ce sont des corps étrangers et entraîne un processus appelé leucocyte digestive. Lors de ce processus, les globules blancs se précipitent vers le lieu de l’invasion (les intestins) dès que la nourriture pénètre dans la bouche. Ces globules blancs ne sont donc plus disponibles dans le sang pour remplir leur fonction de défense de l’organisme.

les douleurs intestinales

Le médecin suisse Paul Kouchakoff avait découvert que lorsque l’on mangeait des produits crus, ce phénomène n’avait pas lieu. En effet, la cuisson modifie les aliments et ainsi notre système immunitaire ne les reconnaît plus comme des dangers. Le docteur Kouchakoff avait remarqué également que la leucocyte digestive ne se produisait pas si le pourcentage d’aliment cuits ne dépassait pas 51%.

Les études ont démontré que cette augmentation était modérée avec les aliments en conserves ou fait maison. Cependant, la migration des globules blancs devient inquiétante avec les aliments fortement transformés tels que les viandes pré-emballées ou les préparations industrielles.

Les inconvénients du crudivorisme

Comme tout régime exclusif, le crudivorisme présente des inconvénients. En effet, pour certaines personnes, la consommation importante de fruits et de légumes crus riches en fibres irrite l’intestin. D’autre part, les protéines sont également mal assimilées, ce qui entraîne une asthénie (épuisement général) et une perte de poids. Ce mode d’alimentation est aussi pauvre en vitamine B12 et en zinc.

D’autre part en fonction des saisons, il est difficile de manger cru et froid uniquement. Vous imaginez rentrer du ski bien engourdi par le froid et manger uniquement une salade de betterave et de carotte bien glacée!!

Les avantages de l’alimentation anti inflammatoire

L’alimentation anti inflammatoire présente l’avantage de n’exclure aucun aliment mais de seulement limiter la consommation de certains. De ce fait, il est facile de privilégier les produits crus quand le besoin de fraîcheur se fait sentir, notamment en été quand il fait très chaud. L’été est aussi une saison propice à la consommation de légumes crus car nos marchés regorgent de fruits et légumes colorés qui ne nécessitent pas de cuisson. Osez par exemple une salade de chou-fleur et brocolis crus ou une salade de fenouil et pommes.

Ce régime (si vous consommez uniquement des produits crus) ne doit pas être pratiqué plus de 3 semaines sinon cela entraîne une perte musculaire importante. De plus, le crudivorisme exclusif risque de vous fatiguer et donc de vous apporter l’inverse de ce que vous recherchiez.

A mes yeux, il est intéressant de consommer une quantité importante d’aliments crus pour bénéficier de leurs bienfaits, mais également de varier son alimentation pour sa santé, pour son plaisir, pour la cohésion sociale.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.