Les douleurs intestinales

En France, 1 personne sur 10 souffre de douleurs intestinales. Les douleurs intestinales peuvent se manifester par un ventre ballonné, des maux de ventre, des flatulences. Ces maux sont parfois de nature passagère, mais peuvent aussi s’installer. Cependant, ces douleurs doivent être prises au sérieux car elles peuvent conduire à un syndrome de l’intestin irritable.

Pourquoi souffrons-nous de douleurs intestinales ?

 les douleurs intestinales

La muqueuse de l’intestin est composée de cellules appelées entérocytes. Ces cellules sont en renouvellement constant (toutes les 36 heures). Elles sont serrées les unes contre les autres, comme une palissade. Il ne doit pas y avoir d’espace. Si des espaces se créent, c’est ce qu’on appelle la porosité intestinale.

Éviter les douleurs abdominales

Le début de la digestion commence dans la cavité buccale. Le fait de mastiquer va découper l’aliment en petits morceaux pour faciliter sa digestion. Les molécules vont être éclatées afin de libérer les vitamines et les minéraux. Mais surtout, la mastication enrobe l’aliment d’amylase salivaire. Cette substance va pré-digérer environ 40% des glucides. C’est pourquoi la mastication est essentielle. Mastiquer veut dire mâcher chaque bouchée environ 30 fois.

Afin d’éviter les douleurs abdominales, cette mastication est indispensable, notamment pour les aliments glucidiques. Lorsque la mastication est superficielle au niveau buccale, les amidons arrivent en amas dans l’intestin.

Les douleurs s’installent

Les cellules de notre intestin vont devoir s’activer, créer de nombreux sucs pour essayer de digérer ces molécules qu’elles ne reconnaissent pas. Une irritation de la paroi va se produire. Si ce phénomène est exceptionnel, nous aurons peut-être un peu mal au ventre mais rien de très significatif. Lorsque le phénomène est récurrent, par exemple car nous mangeons souvent trop vite au travail tout en étant stressé, nous ne mastiquons pas assez. Les molécules vont alors être reconnues comme des non soi. Ces irritations espacent les entérocytes. De grosses molécules traversent alors la paroi et créent des douleurs intestinales. Ainsi, une dysbiose intestinale et des inflammations se généralisent.

douleurs intestinales et flore

Au fil du temps, la muqueuse de l’intestin ne remplit plus son rôle. Les bactéries pathogènes s’installent et la flore intestinale saprophyte se réduit. Les bactéries saprophytes sont des bactéries, des champignons microscopiques ou des protozoaires (constitués d’une seule cellule), qui ne se développent pas dans l’organisme vivant et se nourrissent des déchets générés au sein de celui-ci. 

Ils participent par ailleurs à la dégradation de ces matières organiques. Malheureusement ces « bonnes bactéries » en cas de baisse de l’immunité peuvent également engendrer des maladies.

Les solutions envisageables et les bienfaits d’une alimentation anti-inflammatoire

La première chose facile à corriger est la mastication. Pour poursuivre, je vous encourage à établir un bilan alimentaire. Ce bilan mettra peut-être pour vous en évidence des carences et incompatibilités.

Il ne faut pas seul décider d’éradiquer un groupe d’aliment de son alimentation sans les conseils d’un spécialiste. Des douleurs abdominales ne signifient pas forcément syndrome de l’intestin irritable. Régénérer son microbiote, rétablir les connections cerveau/intestin sont primordiales avant toute autre action.

Si vous souhaitez bénéficier de conseils de naturopathie personnalisés, je vous encourage à prendre un rendez-vous.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.